Partagez | 
 

 megan de allio (ft alicia vikander)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jade Reinhartvieille fille et blogueuse désespéréeavatarposts : 94
name : valyria (aurélie)
faceclaim : emma watson (Granger)
âge : vingt-cinq ans.

MessageSujet: megan de allio (ft alicia vikander)   Mar 17 Jan - 9:41

NOM : de Allio. Peut être auriez-vous reconnu la connotation italienne de ce nom, hérité de nos lointaines origines, ou alors votre piètre addiction au reality show a émoustillé vos neurones en voie d'extinction pour en remonter son souvenir. Autrefois inconnu, il est devenu bien célèbre mais pour me consoler, ce n'est pas ma famille qui est sous le feu des projecteurs mais celle de ma cousine.
PRÉNOM : Megan. Un prénom féminin tout ce qui a de plus banal. Saviez-vous qu'il vienne du latin Margarita ? Ca tombe bien, j'adore la tequila. En second, j'ai hérité de Alana en hommage à mon arrière grand-mère paternelle que je n'ai jamais connu. C'est étrange de porter le prénom d'un défunt qu'on ne connaissait même pas. Mais il semblerait que je lui ressemble comme deux gouttes d'eau lorsqu'elle avait mon âge, même le caractère. Les italiens ont le sang chaud, ne vous méprenez pas.
ÂGE : Vingt-trois ans. Un âge où vous commencez à être considéré comme un adulte à part entière mais où vous demeurez encore et toujours sous l'autorité de vos parents. Cependant, ne dit-on pas aussi que c'est à cette tranche d'âge là que nous vivons nos plus belles années ?
NAISSANCE : Dix-sept juin. (Sydney) Ma naissance s'est déroulée lors d'une nuit particulièrement chaude et étoilée. Non mais en fait, j'en sais rien. Je suis juste née à 6H05 du matin après que ma mère est souffert des contractions durant quatre bonnes heures. Et oui, je n'ai jamais quitté ma ville natale depuis toutes ces années.
NATIONALITÉ : Australienne. L'ayant obtenue grâce à ma naissance en terre d'Australie. Mais qui sait ? Peut être concrétiserais-je un jour mes rêves de partir m'installer au loin d'ici et par conséquent, détenir une double nationalité.  
ORIGINES : Italiennes. Bien que la famille s'est établie en Australie depuis de nombreuses générations, le côté paternel de mon arbre généalogique, donc les de Allio, témoigne d'une provenance venant d'Italie. Une conséquence potentielle de mon caractère bien trempé.
ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle. L'ouverture d'esprit est l'une de mes plus grandes qualités mais malgré ma brève expérimentation avec une femme, je reste très largement attirée par la virilité.
STATUT CIVIL : Célibataire. Au fil des années j'ai appris à renforcer mon coeur sensible en glace. J'évite, je fuis même ce sentiment car je ne crois pas en l'amour. Ce dernier est destructeur et laisse des cicatrices telle une marque au fer rouge. J'ai vu tant de personnes dépérir à cause de ce sentiment banal réveillé par les instincts primates de l'être humain. Ne vous faîtes pas des idées, j'ai déjà été en couple mais pas plus longtemps que trois mois. Je fuis avant d'entendre ces trois mots et huit lettres.
SITUATION FINANCIÈRE : Moyenne. Même si l'autre côté des de Allio ont récolté un beau pactole, ce n'est pas le cas de ma propre famille. Nous faisons simplement parti de la classe moyenne, c'est-à-dire les gens qui ne sont ni riches ni pauvres mais qui restent bien évidemment les plus taxés par l’état. Mais depuis quelques mois déjà, mes parents me poussent pour des questions financières à suivre le même chemin que ma cousine et participer à son reality show. Mais ça, plutôt crever.
OCCUPATION : Serveuse dans un café. Je travaille principalement les week-ends et pendant les vacances scolaires mais également quelques soirs après les cours quand la situation l'exige avec par exemple, des remplacements. Ca me permet d'avoir une petite rentrée d'argent pour mes outils d'arts et mes sorties entre amis. Parce que oui, c'est difficile à croire mais j'ai des amis.
UNIVERSITÉ FRÉQUENTÉE : Howard. Plus une évidence qu'un choix car mes grands-frères font ou ont fait parti de l'université. Il était impensable que je ne les rejoigne pas, cela aurait été vu comme une trahison.
ANNÉES D'ÉTUDES : Cinquième année. Et une année de plus à l'université. Je me console en me disant que c'est bientôt terminé. Sauf si je sens la motivation pour poursuivre en doctoral studies mais ce n'est pas l'actualité, pour l'instant.
CURSUS SCOLAIRE : Master of arts. Aussi loin que me remonte ma mémoire, j'ai toujours été attirée par l'art sous toutes ses formes diverses et variées, privilégiant l'originalité particulière des artistes de rues plutôt que les grands classiques tels que Picasso ou Van Gogh -même si ce dernier reste mon peintre préféré-. Petite, je dessinais déjà sur les murs de ma chambre, ce qui m'a valu de nombreuses corrections. Mais je persistais quand même et mes parents ont finalement tout bonnement lâché l'affaire. Durant mes années d'études, je me suis spécialisée en arts plastiques. Alors si vous apercevez une fille au campus avec une vieille salopette en jean troué et recouverte de tâches de peintures multicolores, c'est tout simplement moi.
CLUB/ASSOCIATION : Réserve animalière. A défaut de ne pas avoir de clubs tournés vers l'art à Howard, je me suis inscrite à la réserve animalière. Non pas parce que je suis dingue des animaux -bien qu'ils me font tous craquer-, mais c'était plutôt pour tenter un renouement discret avec ma cousine à la section lémuriens. En plus, leurs yeux ne sont-ils pas envoûtants ? Je pense aussi que je vais bientôt me faire embarquer par mes frangins à l'association de sensations fortes qui va me coûter la vie. Depuis le temps qu'ils me tannent tous avec ça et je finis toujours par céder.

✳✳✳

CARACTÈRE DE MEGAN : C'est un peu le cliché de l'artiste qui se balade sur le campus en vieille salopette en jean trouée et truffée de tâches de peintures avec une toile sous le bras. Militante dans l'âme pour l'acceptation de tous, elle n'arrive néanmoins pas à s'exprimer sur ses émotions mis à part dans la peinture. Elle n'est pas populaire et passe rapidement invisible par les haut gens de l'université. Certains la considèrent comme une personne solitaire, voire même insociable. D'ailleurs, les étudiants populaires, elle en a un certain dégoût. Elle les trouve simplets, sans personnalité, sans originalité. Peut être est-ce des cicatrices d'une adolescence marquée par les moqueries des autres élèves ? Un peu philosophe dans l'âme, elle trouve toujours à débattre sur n'importe quel sujet, et la plupart du temps, elle analyse les gens. Mais en vérité, tout ceci n'est plutôt qu'une carapace qu'elle forme pour se protéger. Megan sait particulièrement qu'elle a un coeur sensible qui peut se transformer en proie et donc, elle se met automatiquement en situation de méfiance, parfois même de fuite. Ses parents n'ont jamais compris son côté décalé et tourné à fond dans l'art, mis à part ses grands-frères pour qui elle ferait n'importe quoi. Elle est également très protectrice envers les gens à qui elle tient et n'hésite pas à être l'épaule réconfortante dont ils ont besoin. En bref, Megan s'est une personnalité particulière et il vaut mieux la prendre comme elle vient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://winteriscoming.bbfr.net/ http://winteriscoming.bbfr.net/
Jade Reinhartvieille fille et blogueuse désespéréeavatarposts : 94
name : valyria (aurélie)
faceclaim : emma watson (Granger)
âge : vingt-cinq ans.

MessageSujet: Re: megan de allio (ft alicia vikander)   Mar 17 Jan - 9:41

are we proud of us ?
Une brève fantaisie sortie tout droit de notre imaginaire utopique. Un écho qui résonne à travers les vagues et se noie au loin dans l'eau glacée de l'océan. A bout de souffle. Un bruit sourd qui nous réveille d'un rêve qu'on ose à peine avouer. Comme une ombre qui ne nous quitte jamais. La peur de ne serait-ce que de l’apercevoir. Brisés. Enchaînés. En attente d'un miracle. Cette envie d'exploser de l'intérieur. Se libérer de cette ritournelle qui nous rend proie à l'ennui. Mains et poings liés. Tiraillés entre les désirs de tous mais brûlant intérieurement pour les nôtres. La tête bascule au rythme que nous sommes seuls à entendre. Cette vieille mélodie s’amplifie en hymne. Prendre la route. L'esprit s'égare. Il s'envole au grès du vent. Un brin de folie. Une toile blanche. En attente d'une émotion. D'une vraie histoire.
Un sourire sur les lèvres. Elle s'aventurait sur l'interdit. Nervosité. Adrénaline. Elle regardait chacun de ces visages qu'elle aurait pu dessiner à l'aveugle. Souvenir du réconfort qu'ils lui avaient toujours apporté. Aventurière, elle se frayait un chemin entre les objets qui se mirent à s'animer progressivement. Ses yeux à la découverte de chaque petit détail des différentes décorations. Ses doigts caressant les reliefs bordant chacun des ornements. Elle tournait et tournait encore. Le rythme s’accélérait. Le vent s’engouffrait dans ses fins cheveux bruns après avoir frôlé son lisse visage. Elle frissonnait au contact du souffle glacé de la nuit contre sa peau mais la complicité de cet instant suffisait à réchauffer son corps. Sa main tenant l'une des colonnes dorées du carrousel, elle tendit son autre bras vers le vide. Ses doigts jonglait avec le vent, comme si elle réussissait à le percer. Elle filait à vive allure, peinant alors à voir ces visages si familiers. Ses yeux se levèrent vers le ciel étoilé qui lui offrait sa lumière. Le manège s'animait sous la force de ses grands-frères qui le faisait tourner. Les chevaux à la parure aux milles couleurs semblaient galoper avec elle. Et puis, son rire. Un rire qui venait briser le silence de la nuit. Enfantin. Épanoui. Le sentiment d'être invincible. Ils la rendaient puissante. Une lueur étouffée prête à briller. Une dynamique qui ne demandait qu'à être allumée. Ils étaient le feu. Celui qui s'enracinait sous ses pieds. Euphorique. Elle lâchait prise. A coeur ouvert. Le monde se dérobait. Le temps s'était figé pour capturer cet instant et le transporter vers une petite infinité. Peu à peu, le paysage autour d'elle redessinait ses contours avec netteté jusqu'à ce qu'elle puisse clairement les distinguer. Le tour de manège prit fin. Mais son coeur tournerait encore et toujours. Ce souvenir gravé à jamais résonnera telle une comptine d'enfance. Celle qui lui chantera qui elle est. Celle qui ne lui fera jamais oublié ceux qui l'ont toujours révélé. Eux pour qui elle n'a pas de limites. Eux qui sont prêts à tout pour elle.

Joyeux anniversaire, Megan. (17 juin 2016)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://winteriscoming.bbfr.net/ http://winteriscoming.bbfr.net/
Jade Reinhartvieille fille et blogueuse désespéréeavatarposts : 94
name : valyria (aurélie)
faceclaim : emma watson (Granger)
âge : vingt-cinq ans.

MessageSujet: Re: megan de allio (ft alicia vikander)   Dim 19 Nov - 20:28

Les de Allio ont de lointaines origines italiennes mais cela fait des années et des années qu'ils se sont installés en Australie. Ils n'ont jamais quitté Sydney et chacun des enfants a vu le jour et a grandi dans cette ville. C'est leur foyer. Les de Allio n'ont jamais été très fortunés, ils font partis de la classe moyenne. Celle qui n'est pas assez riches pour vivre aisément mais qui n'est pas assez pauvre pour obtenir des aides sociales. C'était une famille qui passait plutôt inaperçu jusqu'à ce que la célébrité les gagne. Pas eux directement mais plutôt l'autre branche de la famille, celle de leur oncle côté paternel. Après avoir touché un gros pactole, ils ont participé à une télé-réalité dont @Margot de Allio est l'étoile montante. Depuis la notoriété récente de sa cousine, les quatre enfants passent un peu moins inaperçus mais les gens que cela attire ne sont que pour la plupart de simples hypocrites.

Concernant leur famille en particulier, les deux parents sont en quête de la même fortune que celle de l'autre côté de la famille. Peut être est-ce là une forme de jalousie de la part des parents, qui sait ? C'est pour cela qu'ils ont toujours poussé les enfants à faire de brillantes études qui peuvent à la fin rapporter gros. Ingénierie, médecine, etc. Megan, elle, n'a jamais voulu rentrer dans le moule et les attentes de ses parents. Fascinée par l'art et tout ce qui s'y rapporte, elle est un peu particulière, en marge de la société par rapport à ses aspirations et réflexions personnelles. D'autant plus que la carrière professionnelle à laquelle elle se destine ne convient absolument pas à ses parents. Au fond, ils ne l'ont jamais compris et ne la comprendront jamais. Peut être est-ce même le refus de l'acceptation de sa propre personnalité ? Et bien qu'ils aiment chacun de leur enfant de la même manière, ils ont un peu délaissé Megan, n'arrivant pas à la cerner et ayant des rapports très complexes avec elle. La discussion n'est que fermée. Ils n'arrivent pas à communiquer. C'est pour cela que la plupart du temps, les dîners de famille partent en vrille. D'autant plus que le père de Allio force de plus en plus Megan a participé à la fameuse télé-réalité de sa cousine pour pouvoir rapporter une belle somme d'argent à son tour. Ce que Megan refuse catégoriquement et c'est ce qui vaut de belles disputes familiales.

Les grands-frères de Megan représentent les piliers de sa vie. Ils l'ont toujours accepté et toujours encouragé à poursuivre sa propre voie. "tu aimes l'art ? alors fonce, t'occupes de personne d'autre que toi." C'est une relation parfaitement fusionnelle et complémentaire entre chacun d'entre eux. Megan, c'est leur petite soeur, une petite boule de cristal fragile. Ils sont également très taquins envers elle, n'hésitant pas à lui faire la misère. Attention, il n'y a cependant que eux qui sont autorisés à l'emmerder. Énormément protecteurs et très possessifs, il ne faut surtout pas s'approcher de trop près de Megan. Ils sont prêts à tout pour elle et c'est bien évidemment réciproque. Bien qu'ils aiment tous Megan comme elle est avec son style et son caractère bien à elle, ils s'inquiètent quand même de ne pas la voir profiter de la vie et de s'ouvrir aux autres. Alors ils font leur maximum pour l'entraîner avec eux dans tout genre de situations et ils savent pertinemment qu'elle est incapable de leur résister.

Autrement, les garçons sont de véritables piles électriques. Toujours à sortir à droite et à gauche, à faire la fête, à faire des trucs de dingues que personne n'oserait. Ils profitent tous à fond de la vie. Ils font également parti du club des sensations fortes auquel ils poussent tous Megan à s'inscrire. Peut-on les considérer comme des étudiants populaires ? Probablement mais ils restent humbles et ne se soucient guère de l'image qu'ils renvoient aux autres. Alors popularité ou non, cela n'a aucune importance pour eux. Mais comment les filles peuvent résister à des beaux gars musclés ? Ils aiment se mettre des challenges et relever des défis qui semblent impossibles. Ils sont très engagés dans les activités universitaires et par ailleurs, ils sont tous vraiment dans la compétition avec l'université Hawk. Une compétition dans laquelle ils entraînent, parfois malgré eux, Megan qui n'a pas vraiment de position.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://winteriscoming.bbfr.net/ http://winteriscoming.bbfr.net/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: megan de allio (ft alicia vikander)   

Revenir en haut Aller en bas
 
megan de allio (ft alicia vikander)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
valyria test :: chapter one/ every flight begins with a fall. :: Nothing burns like the cold. :: mes personnages.-
Sauter vers: